Réclamez une indemnité auprès de votre compagnie aérienne

Les passagers sont considérés comme victimes de préjudices aériens lorsque leur vol subit un retard ou lorsque leur liaison est annulée sans les prévenir à l’avance, ou encore quand ils sont refusés devant la porte d’embarquement en raison d’une survente de billets d’avion. Ce phénomène est également connu sous le nom de surbooking.

Vous aussi, vous avez connu le même destin que les milliers de voyageurs subissant des préjudices chaque année? Désormais, rien ne peut gâcher votre voyage à bord. Tous les désagréments que vous subissiez à l’aéroport, causés par votre transporteur, sont monétisés. Outre la nécessité de vous offrir une autre solution de voyage en vous plaçant sur un autre vol, votre compagnie aérienne doit vous proposer une indemnité dont le montant se calcule en fonction de la distance de votre trajet en avion.

Avoir droit à l’indemnité ? Cela n’est pas possible que lorsque les conditions suivantes sont remplies :

- Décoller de l’aéroport 180minutes (3h) après l’heure de départ initiale;

- Vol reporté (à moins que les passagers ont y été informés deux semaines à l’avance);

- Vol surbooké;

- Liaison opérée par une compagnie de l’Union Européenne ou depuis un aéroport UE;

- Le préjudice n’est pas engendré par des forces majeures (tempête, grève à l’aéroport, …).

Vous avez choisi d’être défendu par un cabinet d’experts juridiques ? Une commission de 30% sera déduite de la somme récupérée. En revanche, aucun frais ne sera appliqué en cas où votre dossier n’est pas réglé.

En confirmant que vous êtes en droit de demander une compensation (en vérifiant l’éligibilité de votre vol à l’indemnisation forfaitaire), vous pouvez réclamer jusqu’à 600euros d’indemnité.

Seulement la distance du vol peut définir le montant réparant votre préjudice pouvant être né d’un retard ou d’un surbooking. Plus le trajet est loin, plus le dédommagement est important :

250 Euros (<1500km)

400 Euros (>1500km)

600 Euros (>3500km).

Effectivement, le parlement de l’union européenne vous offre la possibilité de déposer une demande d’indemnisation pour tout vol accusant un retard de trois heures (programmé depuis 24 mois au maximum) ou pour toute liaison annulée ou surbookée, ayant lieu il y a cinq ans.  

Quels sont les facteurs déterminant l’éligibilité du vol à l'indemnité?

Trois facteurs peuvent déterminer si votre vol donne ou pas, accès à la compensation financière :

- Le siège de la compagnie aérienne : Les transporteurs aériens qui sont siégés dans des aéroports européens sont concernés par la loi 261/2004 peu importe si le vol serait desservi depuis ou en provenance d’un pays africain, asiatique, américain ou européen.

- L’aéroport de départ : Tous les vols programmés au départ d’une ville européenne (UE) sont éligibles à l’indemnité, peu importe le nom de la compagnie proposant le vol.

- La nature des préjudices : Vol retardé à cause d’une panne qui est survenue à l’appareil ? Dans ce cas, la compagnie aérienne est jugée responsable sur la perturbation de votre voyage, par conséquent, elle doit vous verser une indemnité.

En revanche, si le désagrément à lequel vous étiez confronté est à l’origine de forces majeures dont la météo inconvenable pour le décollage des avions, l’instabilité politique dans la ville de départ ou d’arrivée, … le transporteur aérien est libéré de l’indemnisation.