Demandez une compensation avec Skycop

Plus de trente milles avions en Europe arrivent avec des retards importants tous les mois. Alors avec l’augmentation constante du nombre de voyageurs utilisant ce moyen de transport, les aéroports sont proches à la saturation tout au long de l’année, ce qui peut causer plus de désagréments aux passagers.

En volant dans les cieux des pays de l’Union Européenne, on est plus ou moins protégés. La loi prévoit une indemnité pour les voyageurs qui arrivent à leur destination en retard pour  des diverses raisons (vol annulé ou retardé à cause d’une panne, grève des pilotes, …).

Le seul souci est que les transporteurs aériens ne se plient jamais à cette réglementation. Ils savent que pour se défendre, il faut être un bon connaisseur de la loi.

C’est à juste raison que Skycop a été créé. Le cabinet se destine à informer les victimes des préjudices qui sont nés de toute situation indésirable à l’aéroport dont les retards d’avion et suspensions de vols, et les défendre devant les tribunaux.

Ce qui est intéressant pour les victimes, c’est qu’ils puissent se fier entièrement aux experts juridiques de cette startup, sans la nécessité d’effectuer le moindre déplacement, ou déclencher une simple procédure administrative ou pénale, …

Comment ça marche ?

Les juristes se battent pour que la somme d’argent qu’elle vous doit la compagnie aérienne soit versée dans votre compte, dans les meilleurs délais. Fournissez-les tous les détails sur votre réservation et votre vol. Ils ne tardent pas à leur tour à entamer la procédure de négociation d’un dédommagement avec votre opérateur.

Dans le but d’aider les passagers à obtenir leurs droits en contrant la toute-puissance des transporteurs aériens refusant dans 95% des cas d’octroyer une compensation à leurs clients en leur faisant croire qu’ils ont été victimes d’un cas de force majeure, les professionnels de Skycop mettent leur expertise et une expérience d’une décennie, cumulée dans le secteur de l’aviation civile, au service des victimes.

Un montant de 250, 400 ou 600 euros au profit des voyageurs ? Les passagers peuvent tester l’éligibilité de leurs vols à l’indemnité, en ligne. La réparation de leur préjudice se fera dans un délai maximum de quatre vingt dix jours.

S’excusant pourtant envers leurs passagers d’avoir été derrière le désagrément généré à l’aéroport, les compagnies aériennes refusent en effet de les indemniser, le rôle de Skycop est de trouver une solution adéquate pour les pousser à changer d’avis.

La startup déduit une commission de succès :

Les frais d’intervention des experts juridiques ne sont pas variables. La société applique une déduction de 25% sur le montant de l’indemnité. Par exemple, pour un dédommagement de 250 euros, la commission que perçoit Skycop est de 75 euros.

Coordonnées de contact :

Le spécialiste de traitement des dossiers de demandes d’indemnisation dans le domaine du transport aérien civil, veille à ce que le contact avec ses clients soit simplifié. Besoin d’obtenir encore des informations sur votre cas et vos chances de bénéficier d’une compensation monétaire ? Les conseillers de ce cabinet décrochent le combiné de téléphone pour répondre à tous vos appels sortant entre 8h et 18h00, du lundi au vendredi.

Les chargés relation clientèle consultent et lisent également les messages que vous les envoyer par voie électronique.

Tél : +370.686.16336

E-mail : support@skycop.com



Donnez votre avis sur Skycop

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *